Les oeuvres vives

Je suis persuadé que la chrétienté est remplie d’œuvres mortes : des œuvres qui « paraissent sages », honorables même, mais qui ne résultent pas d’une véritable foi de notre part mais plutôt d’un sentiment de culpabilité, de religiosité, d’obligation, et qui du coup ne servent à rien et qui sapent inutilement nos énergies. Or, Hébreux nous dit que Jésus a versé son sang pour « purifier notre conscience des œuvres mortes » ! 
View Fullscreen