David Buick

Les oeuvres vives, partie 3

Le mois dernier j’ai interrompu ma série sur l’épître aux Hébreux en terminant avec ce verset : « le sang du Christ… purifiera …notre conscience des œuvres mortes, pour que nous servions le Dieu vivant! » (Héb 9 :14). Depuis, j’ai consacré une prédication à la notion des « œuvres vives » et je vous en ai promis au moins une autre, que voici. Pour cela nous allons lire 2… Lire la suite »Les oeuvres vives, partie 3

Upside down

Il y a 18 mois environ, notre église était dans une passe difficile et décourageante, alors que nous ne voyions pas d’issue à notre problème de locaux. Aujourd’hui nous y sommes et nous en sommes très contents ! A l’époque, Naomi nous avait apporté une prédication s’appuyant sur Actes chapitre 16 et la manière selon laquelle Dieu a conduit Paul et son équipe à un moment où ils semblaient avoir… Lire la suite »Upside down

Les oeuvres vives, partie 2

Il y a deux semaines, nous avons regardé le début d’Hébreux chapitre 9, dont le verset 14 se termine avec l’affirmation que « le sang du Christ … purifiera …notre conscience des œuvres mortes, pour que nous servions le Dieu vivant » (NSR, Bible « à la Colombe »). L’auteur de la lettre aux Hébreux explique que tout l’ancien système des sacrifices du temps du peuple d’Israël n’était qu’un modèle… Lire la suite »Les oeuvres vives, partie 2

Les oeuvres vives

Je suis persuadé que la chrétienté est remplie d’œuvres mortes : des œuvres qui « paraissent sages », honorables même, mais qui ne résultent pas d’une véritable foi de notre part mais plutôt d’un sentiment de culpabilité, de religiosité, d’obligation, et qui du coup ne servent à rien et qui sapent inutilement nos énergies. Or, Hébreux nous dit que Jésus a versé son sang pour « purifier notre conscience des… Lire la suite »Les oeuvres vives

Une alliance meilleure

L’une des luttes constantes dont le Nouveau Testament est témoin, c’est la tendance des croyants à continuer, à tort, à chercher à se justifier devant Dieu en obéissant à la loi de l’Ancien Testament. Beaucoup de personnes préfèrent imaginer qu’elles peuvent gagner le ciel par leurs propres moyens plutôt que de se loger à l’enseigne de la grâce de Dieu ; sans doute elles trouvent cela plus rassurant quelque part.… Lire la suite »Une alliance meilleure

Des mi-racles ou des plein-racles?

La guérison par Jésus de la belle-mère de Simon témoigne de ce que j’aime appeler le « surnaturel naturel » de Dieu. Jésus et ses deux compagnons sont accueillis chez un autre disciple ; il y a une personne malade dans la maison ; on en parle à Jésus ; il la guérit ; elle se met à les servir. Marc nous rapporte cela de façon presque banale ; il… Lire la suite »Des mi-racles ou des plein-racles?

Tout est à Toi!

Je pense qu’il est bon en début d’année de déclarer avec le psalmiste que « C’est au Seigneur qu’appartient le monde avec tout ce qu’il contient ». C’est tout d’abord une affirmation : la terre est à Dieu. C’est aussi une revendication : si le monde appartient au Seigneur, il n’appartient à personne d’autre. Et enfin c’est une interpellation : que faisons-nous de cette terre qui ne nous appartient pas… Lire la suite »Tout est à Toi!

L’accomplissement

L’idée n’est pas de passer du « niveau 1 » au « niveau 2 » de la même chose, mais plutôt de passer d’une notion – « la parole du Christ » – à une autre : l’accomplissement.

Quand la justice est partiale

Force est de constater que malheureusement, des personnes mal intentionnées, ou pire, des personnes bien intentionnées mais mal renseignées, arrivent à trouver dans la Bible des arguments pour faire perpétuer des inégalités et parfois des abus à l’encontre des femmes en particulier, des abus qui parfois vont jusqu’à la violence. C’est pour cela que j’ai voulu me plonger à nouveau dans un témoignage de Jésus à ce propos qui est… Lire la suite »Quand la justice est partiale

Jésus, Marie, Joseph, une famille normale.

Aujourd’hui notre culte a une particularité, c’est qu’en dernière partie nous allons faire une « présentation d’enfant ». Notre église est une communauté de « professants » : c’est-à-dire qu’elle est constituée de personnes qui sont en âge de témoigner de leur propre démarche de foi ; c’est pour cela que nous pratiquons le baptême de croyants en mesure de témoigner de cette manière. Dans le même temps, nous reconnaissons les bénéfices d’avoir un entourage familial chrétien et de grandir dans un environnement de foi ; c’est pourquoi nous sommes heureux de répondre au souhait des parents en remettant leur famille, et leur enfant en particulier, à Dieu aujourd’hui.