Foi

Les oeuvres vives, partie 2

Il y a deux semaines, nous avons regardé le début d’Hébreux chapitre 9, dont le verset 14 se termine avec l’affirmation que « le sang du Christ … purifiera …notre conscience des œuvres mortes, pour que nous servions le Dieu vivant » (NSR, Bible « à la Colombe »). L’auteur de la lettre aux Hébreux explique que tout l’ancien système des sacrifices du temps du peuple d’Israël n’était qu’un modèle… Lire la suite »Les oeuvres vives, partie 2

Les oeuvres vives

Je suis persuadé que la chrétienté est remplie d’œuvres mortes : des œuvres qui « paraissent sages », honorables même, mais qui ne résultent pas d’une véritable foi de notre part mais plutôt d’un sentiment de culpabilité, de religiosité, d’obligation, et qui du coup ne servent à rien et qui sapent inutilement nos énergies. Or, Hébreux nous dit que Jésus a versé son sang pour « purifier notre conscience des… Lire la suite »Les oeuvres vives

La foi et la science

  • par
Hébreux 11 : 1 Or la foi, c’est la ferme assurance des choses qu’on espère, la démonstration de celles qu’on ne voit pas. 2 C’est à cause d’elle que les anciens ont reçu un témoignage favorable. 3 Par la foi, nous comprenons que l’univers a été formé par la parole de Dieu, de sorte que le monde visible n’a pas été fait à partir des choses visibles.

Dieu parle mais ne bavarde pas.

Au début du chapitre 3, l’auteur évoque encore une couche de séparation que Dieu a franchi, en expliquant que Jésus occupe aussi une place plus importante que Moïse ; alors que Moïse, lui aussi, servait d’intermédiaire entre Dieu et le peuple, dans la personne de Jésus, c’est Dieu lui-même qui remplit ce rôle d’intermédiaire et qui nous permet donc d’être en relation directement avec Dieu. Dans la suite du chapitre 3, il considère notre réaction : si Dieu a déployé tellement d’efforts pour nous parler, dit-il, nous avons tout intérêt à l’écouter lorsqu’il nous parle.

La fidélité et la foi

Nous avons déjà réfléchi sur l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté et la bienveillance. Aujourd’hui le mot – la qualité - qui va le plus attirer notre attention est selon les traductions différentes de la Bible la fidélité, ou la foi, ou la confiance (aux autres…)…. Pourquoi une telle différence dans les mots ?