Hébreux

Les oeuvres vives, partie 2

Il y a deux semaines, nous avons regardé le début d’Hébreux chapitre 9, dont le verset 14 se termine avec l’affirmation que « le sang du Christ … purifiera …notre conscience des œuvres mortes, pour que nous servions le Dieu vivant » (NSR, Bible « à la Colombe »). L’auteur de la lettre aux Hébreux explique que tout l’ancien système des sacrifices du temps du peuple d’Israël n’était qu’un modèle… Lire la suite »Les oeuvres vives, partie 2

Les oeuvres vives

Je suis persuadé que la chrétienté est remplie d’œuvres mortes : des œuvres qui « paraissent sages », honorables même, mais qui ne résultent pas d’une véritable foi de notre part mais plutôt d’un sentiment de culpabilité, de religiosité, d’obligation, et qui du coup ne servent à rien et qui sapent inutilement nos énergies. Or, Hébreux nous dit que Jésus a versé son sang pour « purifier notre conscience des… Lire la suite »Les oeuvres vives

Une alliance meilleure

L’une des luttes constantes dont le Nouveau Testament est témoin, c’est la tendance des croyants à continuer, à tort, à chercher à se justifier devant Dieu en obéissant à la loi de l’Ancien Testament. Beaucoup de personnes préfèrent imaginer qu’elles peuvent gagner le ciel par leurs propres moyens plutôt que de se loger à l’enseigne de la grâce de Dieu ; sans doute elles trouvent cela plus rassurant quelque part.… Lire la suite »Une alliance meilleure

La foi et la science

  • par
Hébreux 11 : 1 Or la foi, c’est la ferme assurance des choses qu’on espère, la démonstration de celles qu’on ne voit pas. 2 C’est à cause d’elle que les anciens ont reçu un témoignage favorable. 3 Par la foi, nous comprenons que l’univers a été formé par la parole de Dieu, de sorte que le monde visible n’a pas été fait à partir des choses visibles.

La maturité, un apprentissage.

Dans les derniers versets du chapitre 5 de la lettre aux Hébreux, l’auteur fait unaparté à son discours pour reprendre et exhorter ses lecteurs. Il trouve que ceux-cisont redevenus comme des bébés spirituels alors qu’ils devaient être en train degrandir spirituellement pour, comme il le dit, manger de la nourriture solide, etainsi apprendre le discernement.

La voie est libre

« Nous avons un grand-prêtre puissant qui est arrivé jusqu’à Dieu : c’est Jésus, le Fils de Dieu. Alors gardons solidement ce que nous croyons. Le grand-prêtre que nous avons est capable de souffrir avec nous de nos faiblesses. En effet, comme nous, il a été tenté en toutes choses, mais lui n’a pas péché. Approchons-nous donc avec confiance du Dieu puissant qui nous aime. Près de lui, nous recevrons… Lire la suite »La voie est libre

L’éphémère ou l’impérissable?

« Attention, ne refusez pas d’écouter celui qui vous parle ! Sur la terre, Moïse a averti les Israélites, mais ils ont refusé de l’écouter, et ils n’ont pas échappé à la punition. Nous, c’est du ciel que Dieu nous parle. Si nous lui tournons le dos, nous serons punis, c’est sûr ! Autrefois, la voix de Dieu a fait trembler la terre. Aujourd’hui, Dieu nous fait cette promesse :… Lire la suite »L’éphémère ou l’impérissable?

La Parole est d’abord pour toi

« La parole de Dieu est vivante, elle est pleine de force. Elle coupe mieux qu’une épée qui coupe des deux côtés. La parole de Dieu entre en nous en profondeur. Elle va jusqu’au fond de notre coeur, jusqu’aux articulations et jusqu’à la moelle. Elle juge les intentions et les pensées du coeur. Rien n’est caché pour Dieu. Tout ce qu’il a fait se présente ouvertement devant ses yeux. Son… Lire la suite »La Parole est d’abord pour toi

Dieu parle mais ne bavarde pas.

Au début du chapitre 3, l’auteur évoque encore une couche de séparation que Dieu a franchi, en expliquant que Jésus occupe aussi une place plus importante que Moïse ; alors que Moïse, lui aussi, servait d’intermédiaire entre Dieu et le peuple, dans la personne de Jésus, c’est Dieu lui-même qui remplit ce rôle d’intermédiaire et qui nous permet donc d’être en relation directement avec Dieu. Dans la suite du chapitre 3, il considère notre réaction : si Dieu a déployé tellement d’efforts pour nous parler, dit-il, nous avons tout intérêt à l’écouter lorsqu’il nous parle.

Mais bien sûr!

La parole que Dieu a donnée par l’intermédiaire des anges s’est montrée vraie.